Mais qui est donc Cara ?


C’est ma sœur qui a décidé qu’elle s’appellerait comme ça.

Je parle bien sûr de la caravane pliante Rapido (rigide) que j’ai acheté parce que je suis tombé amoureux du concept et que j’en ai trouvé une absolument craquante par rapport à toutes les autres bien que moins « moderne » mais d’aussi bonne qualité.

Il faut dire que quand on sait que ça existe, on tombe vite grâce à l’internet que des passionnés de retrouvent sur un forum strictement réservé à la passion de cette caravane de poche.

Mais tout d’abord, je vous présente la merveille. :)

Mais comment et pourquoi ais-je adopté Cara alors que ses stockage et utilisation peuvent s’avérer casse-tête d’autant plus que c’est camping oblige et fini la liberté du mini camping-car qui lui permet de « camper » où l’on veut, quand on le veut et gratuitement de surcroît.  ;)

Avec une caravane, toute petite qu’elle soit et même pliable dans une simple remorque, fini la liberté de se garer là où on veut même sur une falaise ou au bord d’une plage interdite parce qu’un mini-van est discret (et mobile) et peut s’insérer dans le paysage.

Je savais tout ça avant de craquer et avait décidé que ce n’était pas sage même si je pouvais la garer dans mon impasse sans déranger mes voisins et que j’avais les sous puisque je venais de vendre ma Vanette qui m’avait tant aidé à voyager sans soucis. .

Bien qu’étant pressé de réaliser mon investissement (budget loisirs), je trouvais la mythique Rapido pliante confort bois/bois un peu trop encombrante.

Ok, c’est sympa les années Soixante/Quatre-vingt et l’art de se faire plaisir avec du rétro, mais, déjà que je n’aime pas les campings, traîner un boulet derrière ma voiture me faisait hésiter.

Mais le truc me plaisait bien parce qu’outre voyager, on peut utiliser cette sympathique roulotte à d’autres usages comme les foires/marchés, cabane au fond des bois, baraque à frites ou participer à des manifestations événementielles dignes d’intérêt.

En outre, tu peut te planter dans un coin pour quelques jours, rayonner autour des coteaux, faire des connaissances si tu trouve le bon coin et prendre quelques jours de vacances à peu de frais. C’est d’ailleurs ce que je fais en ce moment.

Le truc était d’aller sur un terrain de camping  pour m’entraîner in-situe à monter et démonter ma merveille histoire de m’assurer que je saurai le faire.

Bon, ça a a marché du premier coup. ;)

La caravane Rapido Belle Bleue Cara

Pour l'inauguration, nous avons bien sûr pris l'apéro avec les amis Colombe et Alain (de Vendée) qui m'ont aidé au premier dépliqage.

Caravane Rapido

Puis, autre apéro mais à l'intérieur cette fois.

Caravane Rapido

Le stress du débutant étant tombé et, comme j’ai trouvé un coin super cool dans le Gers (camping à la ferme), je me suis permis quelque jours de vacances.

Ce qui est sympa, c’est que si je veux je laisse là Cara toute montée (on dit en fait «dépliées»), rentrer quelques jours à Luchon et revenir quand ça me chante comme si j’allais passer quelques jours dans ma résidence secondaire.

Bon, ça coûte le gardiennages mais pour quelques jours cela ne va pas chercher bien loin (3,5 Euros/jour) et il y a toujours moyen de trouver un emplacement bon marché.

Mais cet intérêt, je le découvre à peine car mon idée était de ne pas acheter une Rapido et de revenir au van quant je suis tombé sur une annonce qui proposait celle qui deviendra « La belle bleue » comme je l’aie présenté aux copains.

Bleu Bretagne rénové par un musicien maniaque qui a fait de cette vieillerie achetée au rabais une petite merveille qui m’a fait touler 2000 Kilomètres pour aller la chercher.

Il a fallu rajouter le gas-oil, les frais d’autoroute, les casse-croûte, frais divers et menues réparations  nos comprises au programme, mais dans l’ensemble , l’objet vaut  bien plus car il est unique et si j’en prends soin ne perdra jamais sa valeur.

Comme j’étais débutant en caravanes pliantes, il m’a fallut apprendre et passer des heures (et des nuits) sur un forum spécialisé nommé http://www.pliante-rapido.net et rencontrer des Rapidistes  c’est à dire des heureux possesseurs de cet atypique type de caravane bien pratique pour des tas de raisons.

La première est que fiscalement elle est considérée comme une simple remorque (-500 Kg), pas de carte grise, pas de surcoût aux péages, facilité de manœuvre et, le point fort, elle se remise das un simple garage ou devant chez soi pour autant qu’on dispose de 6 M2.

C’est d’ailleurs la raison qui m’a permis de faire cette affaire car je peux même la rentrer dans mon local si j’en ai vraiment envie.

J’ai donc craqué parce que La Belle bleue Cara est magnifique et je suis en train de faire ma première expérience.

Pour voir le montage, c’est ici… 

A suivre... :)

Mais qui est donc Cara ? Par Jack le 11 septembre 2017 C’est ma sœur qui a décidé qu’elle s’appellerait comme ça. Je parle bien sûr de la caravane plianteRapido (rigide) que j’ai acheté parce que je suis tombé amoureux duconcept et que j’en ai trouvé une absolument craquante par rapport à toutes les autres bien que moins «moderne» mais d’aussi bonne qualité.Il faut dire que quand on sait que ça existe, on tombe vite grâce à l’internet que des passionnés de retrouvent sur un forum strictement réservé à la passion de cette caravane de poche. Mais tout d’abord, je vous présente la merveille. :) Mais comment et pourquoi ais-je adopté Cara alors que ses stockage et utilisation peuvent s’avérer casse-tête d’autant plus que c’est camping oblige et fini la liberté du mini camping-car qui lui permet de «camper» où l’on veut, quand on le veut et gratuitement de surcroît. ;) Avec une caravane, toute petite qu’elle soit et même pliable dans une simple remorque, fini la liberté de se garer là où on veut même sur une falaise ou au bord d’une plage interdite parce qu’un mini-van est discret (et mobile) et peut s’insérer dans le paysage. Je savais tout ça avant de craquer et avait décidé que ce n’était pas sage même si je pouvais la garer dans mon impasse sans déranger mes voisins et que j’avais les sous puisque je venais de vendre ma Vanette qui m’avait tant aidé à voyager sans soucis. . Bien qu’étant pressé de réaliser mon investissement (budget loisirs), je trouvais la mythique Rapido pliante confort bois/bois un peu trop encombrante. Ok, c’est sympa les années Soixante/Quatre-vingt et l’art de se faire plaisir avec du rétro, mais, déjà que je n’aime pas les campings, traîner un boulet derrière ma voiture me faisait hésiter. Mais le truc me plaisait bien parce qu’outre voyager, on peut utiliser cette sympathique roulotte à d’autres usages comme les foires/marchés, cabane au fond des bois, baraque à frites ou participer à des manifestations événementielles dignes d’intérêt. En outre, tu peut te planter dans un coin pour quelques jours, rayonner autour des coteaux, faire des connaissances si tu trouve le bon coin et prendre quelques jours de vacances à peu de frais. C’est d’ailleurs ce que je fais en ce moment. Le truc était d’aller sur un terrain de camping pour m’entraîner in-situe à monter et démonter ma merveille histoire de m’assurer que je saurai le faire. Bon, ça a a marché du premier coup. ;) Pour l'inauguration, nous avons bien sûr pris l'apéro avec les amis Colombe et Alain(de Vendée) qui m'ont aidé au premier dépliqage. Puis, autre apéro mais à l'intérieur cette fois. Le stress du débutant étant tombé et, comme j’ai trouvé un coinsuper cool dans le Gers (camping à la ferme),je me suis permis quelque jours de vacances. Ce qui est sympa, c’est que si je veux je laisse là Cara toute montée (on dit en fait «dépliées»), rentrer quelques jours à Luchon et revenirquand ça me chante comme si j’allais passer quelques jours dans ma résidence secondaire. Bon, ça coûte le gardiennages mais pour quelques jours cela ne va pas chercher bien loin (3,5 Euros/jour) et il y a toujours moyen de trouver un emplacement bon marché. Mais cet intérêt, je le découvre à peine car mon idée était de ne pas acheter une Rapido et de revenir au van quant je suis tombé sur une annonce qui proposait celle qui deviendra «La belle bleue» comme je l’aie présenté aux copains. Bleu Bretagne rénové par un musicien maniaque qui a fait de cette vieillerie achetée au rabais une petite merveille qui m’a fait touler 2000 Kilomètres pour aller la chercher. Il a fallu rajouter le gas-oil, les frais d’autoroute, les casse-croûte, frais divers et menues réparations nos comprises au programme, mais dans l’ensemble , l’objet vaut bien plus car il est unique et si j’en prends soin ne perdra jamais sa valeur. Comme j’étais débutant en caravanes pliantes, il m’a fallut apprendre et passer des heures (et des nuits) sur un forum spécialisé nommé http://www.pliante-rapido.netet rencontrer desRapidistesc’est à dire desheureux possesseurs de cet atypique type de caravane bien pratique pour des tas de raisons. La première est que fiscalement elle est considérée comme une simple remorque (-500 Kg), pas de carte grise, pas de surcoût aux péages, facilité de manœuvre et, le point fort, elle se remise das un simple garage ou devant chez soi pour autant qu’on dispose de 6 M2. C’est d’ailleurs la raison qui m’a permis de faire cette affaire car je peux même la rentrer dans mon local si j’en ai vraiment envie. J’ai donc craqué parce que La Belle bleue Cara est magnifique et je suis en train de faire ma première expérience. Pour voir le montage, c’est ici… A suivre... :)

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous. ;)

Les commentaires sont fermés.
Vous avez une possibilité de contact dans le menu du haut..