Publication d'un site Internet

Publier un site internet

Ce topic concerne tout sur la publication de sites publics, privés, invisibles ou non.

Nous allons nous intéresser à la publication d'un blog ou d'un site internet mais d'abord, quelle est la différence être ces deux trucs là ?

En fait, c’est la même chose mais si le blog est plus spécialisé pour des publications au jour le jour et donne le possibilité aux visiteurs de s'inscrire pour recevoir une notification les prévenant de la publication d'un nouvel article, un site internet est doté de plus de fonctionnalités et permet de faire bien plus de choses.

L'idéal étant de trouver un outil qui fasse les deux.  ;)

Avant de rentrer dans les détails comprenons tout de suite une chose. (Ceux qui savent héberger un site internet peuvent sauter cette étape.)

Pour être visible 24/24 h sur internet, votre site devra physiquement se trouver sur un serveur (un gros ordinateur) lui-même connecté à l'Internet en permanence.

Les sociétés qui vous proposent ce service sont appelées "hébergeurs" car ils fournissent à votre site un hébergement un peu comme vous louez votre appartement pour vous loger si vous n'êtes pas propriétaires.

Il y en a (des hébergements) des payants et des gratuits.

Quoi ! Il y a des hôtels gratuits ?

Mais oui. smile

Les "gratuits" tenteront de se faire payer un jour d'une manière ou d'une autre et en attendant que vous mettiez la main à la poche inondent en général vos pages de publicités qui leur rapportent du blé et, même si on en trouve parfois des "sans pub", il y a des tas de raisons de se méfier des services gratuits qui ne vous veulent pas toujours que du bien.

Tout d'abord, parce qu'ils sont gratuits, ils n'ont aucun engagement contractuel avec vous et peuvent du jour au lendemain supprimer votre site.

C'est le cas quand ils font faillite ou ont besoin de place sur leur serveurs pour accueillir de nouveaux futurs clients puisque vous persistez  à ne pas banquer leurs offres payantes. Lol !

De temps en temps, free.fr qui offre de l'hébergement gratuit " dégraisse" ses serveurs et des milliers de webmasters en herbe sont chocolat et très en colère les plus avisés hébergeant les sites auxquels ils tiennent chez un autre hébergeur.

Mais il n'y a pas que ça.

Qui dit gratuit dit "beaucoup de monde" et les services sont limités techniquement (on dit serveurs bridés) parce que tout ça bouffe beaucoup de ressource.

Par exemple, quand nous avons débuté cet espace, nous l'avons installé sur un "gratuit" que je connais bien pour y avoir hébergé un petit site pendant de longs mois, mais un système comme celui que nous utilisons ici est bien plus "lourd" c'est à dire techniquement très avancé et bien plus gourmand en ressources.

Le serveur a très vite montré ses limites et nous avons déménagé en urgence nos fichiers sur un serveur maouse costaud de sorte que nous n'avons plus de problèmes.

Vous allez me dire : Mais il va me falloir payer !

Pas nécessairement. Cela dépends ce ce avec quoi est fabriqué votre site et si vous y tenez ou pas.

En effet, je connais des hébergeurs gratuits qui font très bien l'affaire et ne vont pas disparaître du jour au lendemain mais nous verrons cela plus tard quand votre blog sera prêt à être mis en ligne.

Les plateformes d'hébergement

Gratuites ou payantes, il existe des tas de plateformes qui vous proposent de fabriquer votre site en trois clics (enfin, c'est ce qu'ils disent) et, si certaines sont vraiment très bien, elles ont aussi leurs limites et nous verrons comment bien choisir dans un prochain chapitre.

Alors, le payant et qu'est-ce que j'y gagne ?

Vous y gagnez la sécurité, le confort et la tranquillité.

Pour un "petit" site ou un simple blog qui n'évoluera pas à part le nombre de ses articles, ça passe à peu prés partout mais si vous voulez ajouter trop d'images, beaucoup de vidéos, un forum ou d'autres programmes un peu lourdingues, il vous faudra comme nous vite déménager et rien ne vous garantie qu votre système qui fonctionne parfaitement chez un hébergeur voudra travailler chez un autre.

Par contre, si contre trois sous (ce n’est pas tellement cher) vous louez un espace chez un hébergeur qui tient la route vous serez tranquille et n'oubliez jamais que c'est un faiseur de site qui vous parle. J'ai fais mes choix. wink

Nous reviendrons là dessus dans un autre paragraphe et nous allons maintenant passer à la rubrique...

Comment faire mon site ?

Vous ne savez pas coder mais ce n'est pas grave.

Comme les plateformes vous proposent des sites (ou blogs) tout faits dont vous n'aurez plus qu'à remplir les pages avec des textes et photos, il existe des logiciels qu'on appelle des CMS (Content Management Système ou gestionnaires de contenu) qu'il suffit de télécharger sur l'hébergement que vous avez choisi pour avoir votre site.

A vous avec quelques clics de fabriquer vos pages, publier des photos, des documents et tout ce que vous voulez pour autant que vous ayez choisi le bon système mais je suis là pour vous y aider et vous conseiller avec une grande joie. Lol !

Pour ceux qui ne savent pas, c'est très facile et je dis en général aux débutants...

- Tu sans envoyer un mail avec une pièce jointe (photo) ?
- Tu sais manager un CMS !

Nous allons voir ça dans quelques minutes et je répondrais ici à la question de Xavier qui demandait comment rendre privé tout ou partie de notre site.

Cela dépends bien sûr de l'outil plateforme ou CMS que nous utilisons et la difficulté n'est pas d'interdire ou non la consultation des pages mais d'empêcher les moteurs de recherche (Google et ses frères) de les référencer car plus on veut être discret, moins on fait de publicité.

Whaaarrrffff !

Plus prosaïquement, on met des mots de passe à l'entrée des pages que nous voulons cacher et des instructions dans le code des systèmes utilisés pour interdire les moteurs de recherche. C’est très simple. smile

Ce qu'il faut savoir, par contre, c’est que rien n'empêchera un des heureux dépositaire d'un mot de passe de le refiler à la presse ou au Procureur qui viendront se gaver de nos petits secrets, mais il y aurait là un délit d’intrusion et question diffamation, traiter le Pape de rascasse ne peut juridiquement pas nous être reproché sur un espace privé.

L'astuce consiste à ne pas donner des mots de passe à n'importe qui et, en cas de suspicion, le changer en vitesse et chacun chez soi.

Savoir qu'avec certains systèmes, on peut comme sur ces forums "dévoiler" certaines informations à quelqu’un et pas à d'autres et on va voir en quoi c'est utile.

Quand on fabrique un site et qu'on n'y connaît rien, on ne sait pas que nous devrions prévoir l'évolution possible et choisir un outil qui prend compte de ces futures évolutions.

Exemple :

Je publie un site à destination des curieux, des journalistes et de mes futurs soutiens qui est une vitrine de mon affaire où je donnerai des informations "politiquement correctes" d'autres étant réservés à ceux qui m'aident, mes avocats et Lady Tartempion que j'aime.

Plutôt que de faire un bête site qui affiche que des pages lambda, j'utilise un système avec partie privée (à plusieurs niveaux si il le faut) et je donne, comme sur ces forums, des identifiants aux copains.

La bonne nouvelle est que de ces systèmes (gratuits) existent et qu'ils sont très faciles à mettre en place pour autant qu'on ait un pot dans mon genre qui peut m'aider à démarrer.

Je peux mettre en place au besoin un outil qui permet à ceux d'entre nous qui le désirent de créer leur pages sans trop se casser la tête.

Bon, j'essaye d'être clair et simple mais je suis persuadé que certains de mes lecteurs déconnectent car tout ceci est très nouveau pour eux.
Il ne faut pas vous inquiéter parce que tout va s'éclairer et il y a des choses que je dis qui serviront à certains et pas à d'autre.

Moralité: Ne surtout pas s'affoler. smile

En fait, cela dépends de ce que vous voulez faire et l'édition d'un simple blog ne présentera pas la même difficulté qu'un site avec espace membres (pour "privatiser" des pages) voire comme ici la gestion d'une communauté.

Mais tout est possible et la seule qualité que vous devez avoir pour publier un site est la motivation et un peu de temps car même si je vous rassure, cela ne se fera pas tout seul.

Le plus long ne sera pas de mettre le site en ligne (à moi il ne me faut pas plus de 10 minutes et je peux le faire pour vous) mais de l'alimenter (mettre des photos et articles) et de le faire connaître.

Même si Google vous a référencé, il faudra très souvent y mettre des articles car un site "statique" (c'est à dire qui n'évolue pas) ne sera jamais bien indexé. Un blog est un personnage vivant.

Puisque on parle de Google, il faut savoir que pour que vos pages soient lues, il faut que les gens viennent, il faut qu'ils les trouvent.

Même si l'on peut s'en passer en utilisant une plateforme qui offre des blogs à personnaliser ce qu'il faut l'avouer est bien pratique, il faut penser que si un jour où l'autre votre site doit déménager (faillite de l'hébergeur, non payement de la facture, fermeture administrative, fausse manœuvre du serveur qui n'a pas réalisé de sauvegardes, etc...), vous êtes chocolat et vous perdez tout y compris votre travail et espérances pendant de longs mois.

En outre, ceux qui vous suivent (soutiens, amis, avocats, procureurs, juges, greffiers, etc..) ne vous trouvent plus et vous vous trouvez le bec dans l'eau avec vos yeux pour pleurer encore.

D'où (entre-autres) l'importance d'acheter un nom de domaine.

Pourquoi un nom de domaine ?

Je vais vous donner une information que je vais développer plus tard dans mon pensum.

Tout d'abord, pour avoir une identité, pour faire sérieux et cela favorise le référencement car votre site est bien mieux indexé par les moteurs de recherche. Mais ce n'est pas tout.

Si votre site déménage pour une quelconque raison, vous allez perdre l'identification des pages (ce qu'il y a écrit dans la barre d'adresse du navigateur quand vous consultez une page) et leur emplacement du nouvel endroit ne correspondra plus du tout avec les anciennes URL (adresse des pages) et vous êtes foutu.

Par exemple, votre page hébergée chez machinchose.fr se nomme ainsi.

http://monsite.machinchose.fr/mapage (machinchose.fr étant le nom de domaine de la société qui vous héberge vos pages).

Si vous déménagez, vous perdez cette URL mais si vous avez votre propre nom de domaine monsite.fr par exemple, vos pages resteront toujours à l'URL http://monsite.fr/mapage

Il suffira de déplacer les fichiers qui composent le site d'un serveur à l'autre et faire pointer le nom de domaine sur le nouvel hébbergement pour l'opération soit transparente et que vous visiteurs n'y voient que du feu.

Voilà !

Ce que je vous ai dis jusqu'à maintenant n'était qu'une sorte de préambule et je sais que vous trépignez pour apprendre enfin à commencer à faire votre site mais, pour ne pas nous perdre, nous allons récapituler afin de mieux comprendre.

Récapitulation de la première partie

Pourquoi je voudrais faire un site ?
Ais-je besoin d'une simple vitrine pas compliquée à mettre en place et à gérer ou un truc plus important avec espace membres (pages privées) ?
Ce site est-il très important pour moi ou cela ne serait-il pas un drame si la plateforme qui l'héberge gratuitement venait un jour à disparaître ?
Au contraire, est-ce que je veux un site pérenne c'est à dire la certitude qu'il ne disparaîtra pas un jour sans mon aval ?

Quel temps suis-je prêt à consacrer à mon site et est-ce que je sais faire des copier/coller ?
Ais-je compris qu'un site internet n’est pas statique mais une vitrine vivante voire un outil de communication particulièrement efficace ?

Ce sont les réponses à ces simples questions qui m'aideront dans mes choix afin que je ne perde pas de temps à fabriquer un site merdique que personne ne verra tant il est moche et mal organisé.

Chers amis, la partie 1 de cet exercice, bien que un peut technique mais il fallait vous apprendre cela, vous donne une idée globale de ce qu'est un site internet (ou blog) vue de l’intérieur et ce sont les questions que vous me poserez qui m'aideront à être plus précis dans la partie 2.

Pour info, j'ai aidé des dizaines de gens à mettre un espace internet en ligne c’est à dire que, un peu comme ces forums, nous sommes partie de rien (zéro) et nous avons créé quelque chose que des centaines de personnes visitent et utilisent ou pas.

Voulez-vous que je vous aide à faire la même chose ?

Tutoriel deuxième partie

Nous avons vu dans le premier chapitre que l'édition d'un site internet dépends plus de la motivation à s'y mettre que des connaissances techniques inexistantes et le budget que nous voulons y consacrer.

Question pognon, cela va de zéro centimes à quelques dizaines d'euros pour un hébergement payant qu'il va falloir évidemment bien choisir mais nous allons aussi revenir là-dessus.

Ce qui va vous coûter le plus cher est le temps que vous allez passer dessus mais il y en a un qui a dit que quand on aime on ne compte pas. Lol !

Le must est bien évidemment d'avoir un copain qui puisse vous accompagner dans votre démarche et, un petit truc, demandez à vos ados de  vous rendre ce petit service. Ils adorent ça et surtout ils savent faire. wink

Pour avoir une idée des prix, cela va de la gratuité totale si vous utilisez une plateforme de blogs ou un "hébergement gratuit" avec ou sans pub  mais il faudra bien vous renseigner avant à cause comme nous l'avons dit des restrictions techniques ou commerciales.

Nous allons en parler quand nous détaillerons "l'option Plateformes" qui, si elle peut suffire à certains ne conviendront pas pour un site plus "musclé" dont vous voulez assurer la pérennité.

Un site plus "musclé" est un site que nous faisons exactement comme nous le voulons avec le logiciel de notre choix ce qui n’est pas des plateformes qui utilisent un logiciel dit "Propriétaire" qui ne fonctionnera que chez eux.

C'est très important car si vous voulez changer d’hébergeur, vous ne pourrez pas récupérer le site dans son intégralité (ils ne sont pas fou) si ce n’est que quelques données grâce au Copie/coller mais bonjour la galère surtout si vous avez un nombre assez conséquent de pages.

En plus, vous perdez le bénéfice de votre référencement et il faut recommencer ailleurs. Pas glop ! :-(

C’est pour cela qu'il vaut mieux faire votre site avec un logiciel qui fabriquera pour vous des pages qui fonctionneront sur tous les hébergements et que vous pourrez déplacer d'un serveur à l'autre si vous n'êtes pas satisfait de celui où vous êtes en ce moment.

Alors là, l'opération devient très simple car plutôt que se casser la tête, il suffit d'utiliser un logiciel dédié pour passer les fichiers qui composent le site d'un serveur à l'autre.

C’est comme si vous aviez un album photo dans une boite. Vous le prenez et le mettrez dans une autre boite. Pas plus compliqué que cela. smile

Bien sûr, vous ne pourrez pas faire ça avec les plateformes mais un propre hébergement vous permet de faire ce que vous voulez pour autant que vous ayez de la place disponible.

Mais au fait, c''est quoi un "hébergement" ?

C’est un espace sur un ordinateur chez un prestataire (OVH, O2switch, Hostinger, Nuxit etc...).

Il y en a des milliers, qui louent ces espaces comme un hôtel est divisé en plusieurs chambres. Vous pouvez en avoir une avec plus ou moins de services selon ce que vous acceptez de payer mais surtout de vos besoins..

Les prix vont de la gratuité à 2 Euros par mois, 20 euros, 60 Euros et bien plus si vous avez un mastodonte à héberger mais il est évident que ce n'est pas la peine de dépenser plus si vous pouvez faire avec moins.

En principe, les hébergements sont loués avec un nom de domaine (www.quelquechose.fr en est un) et vous pouvez voir si vous regardez maintenant la barre d'adresse de votre navigateur http://cara.reseauk.info qui veut dire que le propriétaire du nom de domaine reseauk.info a concédé un espace au Comitécedif pour y héberger son forum.

Notons que si le Comité CEDIF achetait le nom de domaine cara.fr, il pourrait "l'accrocher" à son espace et si vous le tapiez vous atterririez directement ici.

Et c'est là que cela devient intéressant.

Supposons que Cara trouve un meilleur hôtel (lire : hébergement), et qu'il veuille déménager ses forums sur un autre serveur. L'URL cara.fr ne changerait pas où que soit situé le nouveau serveur dans le monde (même en Amérique) et il ne perdrait pas son référencement acquis par toutes ses années d'existences.

Vous avez compris ?

Du coup, nous comprenons l'importance de ce nom de domaine et il faut aussi savoir que, quand vous louez un hébergement à l'année (en principe c'est comme cela que ça marche), le nom de domaine vous est offert dans le prix mais ce n’est pas pour rien.

Il faut savoir que le marché de l'hébergement fonctionnant très bien, les sociétés prestataires peu scrupuleuses ont leur petits trucs pour rendre le client captif (comme les plateformes de blogs par exemple) et mine de rien, font en sorte de vous mettre les bâtons dans les roues quand vous voulez les quitter.

Elles vont vous vendre des services supplémentaires comme le "transfert du nom de domaine" si vous allez vous faire héberger ailleurs et feront en sorte de ne pas vous faciliter la tâche en retardant l'opération alors que ce nom de domaine (on dit aussi NDD) vous appartient et que vous "l'accrochez" là où vous le voulez.

Je ne dis pas que toutes ces sociétés font de même mais, à titre de précaution, quand je fais un site auquel je tiens, j’achète ailleurs (chez un prestataire spécialisé nommé "Registar") un autre NDD que j'accroche aussi à mon espace d'hébergement.

Et quand je quitte un hébergeur pour aller installer mon site ailleurs, je fais pointer (c'est comme cela qu'on dit) mon NDD sur le nouvel hébergement et basta ! Mes visiteurs ne s'en rendent même pas compte. Lol !

Alors, cela m'a coûté 16 Euros (annuel) de plus mais je suis absolument tranquille et serein car je peux faire pointer ce NDD n'importe où et même sur un hébergement gratuit que je quitterai pour un autre s'il ne me donne pas satisfaction.

Mais où ça s’achète un nom de domaine ?

Vous avez le choix et, comme les bureaux de tabac vendent des timbres, beaucoup de sites spécialisés vendent des NDD à tous les prix mais là aussi, il faut savoir être méfiant car beaucoup de ces boutiques (qui au passage s'achètent les NDD les une aux autres) ne sont pas sérieuses et il faut aller là où nous sommes certains d'avoir un service impeccable.

Les mêmes NDD peuvent se vendre 2 Euros (annuel), 8 euros, 12 euros ou 18 selon les promotions ou la politique commerciale du marché et il y a là aussi des pièges.

Un NDD que vous payerez 3 Euros annuel en promotion l'année suivante peut en valoir 20 (ou 40) et ces gens savent très bien que vous allez casquer l'année prochaine le prix fort pour ne pas perdre votre référencement. Ils sont tellement malins ces gens là ! wink

Personnellement, j'ai fais le choix de les payer un peu plus cher (quoi que...) mais d'être absolument tranquille en faisant mon marché chez gandi.net qui est une espèce d'association proposant un service parfait.

En plus, ils offrent pour le prix tout un tas de services qui va du simple blog, au site perso d'une page, des boites mail (5) et vous pouvez voir ça en direct en visitant cette page.

https://www.gandi.net/domaine

Par contre, n'utilisant que l'achat du Nom de domaine, je ne sais pas ce que valent les autres services mais cela ne vous coûte pas grand chose d'essayer et cela peu-être une excellente occasion de faire vos premières armes dans le webmastering quitte à accrocher votre NDD ailleurs (sur un autre hébergement) si leur outils ne vous satisfont pas.

Pour les supers débutants, attention c'est un peu technique et mieux vaut vous faire aider au début par un mec comme moi ou un plus joli si vous avez ça dans votre entourage.

Tout cela nous aura appris ce qu'est un nom de domaine, où ça s'achète, où ça s'accroche (n'importe où en fait) et surtout comment ne pas se faire arnaquer.

Nous allons maintenant passer aux logiciels utiles pour fabriquer votre site.

 

Nous avons vu avec bonheur ce qu'est un site internet, où ça s'héberge et à combien, comment lui donner un nom de domaine (NDD) et à peu prés comment ça se passe pour le mettre en ligne.

Laissant de coté pour le moment les plateformes de blogs automatiques et leurs problèmes, nous travaillerons maintenant l'aspect site que l'on héberge sur un serveur gratuit ou payant et qui peut se déplacer à volonté quand pour une raison ou pour une autre il nous faut changer d'hébergeur.

Pour l'exemple, je raconterais l'histoire d'un de mes blogs qui ne plaisait pas trop au Procureur de la République et aux édiles de ma ville qui y étaient interpellées avec justesse même (et surtout) si il y a des vérités qu'il vaut mieux éviter de dire si l'on ne veut pas d'ennuis. Lol !

Il a donc fallu déplacer le site sur un serveur en Amérique où personne ne pourrait le faire fermer mais cela aurait pu être pour une autre raison comme la mauvaise qualité technique du serveur de l'hébergeur, faillite de ce dernier ou que j'aurais trouvé une meilleure offre commerciale.

Étant propriétaire de mon nom de domaine, il m'a été très facile de le rediriger vers le nouvel espace et j'ai gardé les URL de mes pages (leur adresse) de sorte que mes visiteurs ont continué à me visiter et que mon référencement n'a pas souffert du tout de cette opération.

Tout cela a été très facile parce que j'ai bien choisi le logiciel avec lequel je fabrique es sites et que le système que j'utilise, bien que très performant, est spécialement conçus pour prévoir une éventuelle migration du site. C’est comme cela qu'on dit. :)

C’est là qu'intervient le choix du logiciel qu'on utilise car il y en a des milliers du plus simple au plus compliqué.

Tout d'abord, comprenons comment est fait un site. Ceux qui le savent peuvent aller tout de suite un peu plus loin.

Un site, c’est comme Word ou n'importe quel logiciel de traitement de textes que vous utilisez pour râler auprès de votre percepteur ou écrire à votre fiancé.
On tape un texte, on enregistre et on obtient un fichier que nous appellerons par exemple mapage.wps ou autre chose selon le logiciel que vous utilisez.

Ce fichier, nous le retrouvons dans le répertoire de votre ordinateur où vous l'avez enregistré et vous remarquez au passage que votre ordinateur est un ensemble de répertoires contenant des fichiers, des sous/répertoires qui contiennent aussi des fichier et ainsi de suite. On nomme cela une "architecture".

Seulement voilà.

Les serveurs qui affichent les pages sur internet n'utilisent que certains formats et ne travaillent pas avec des extensions comme .wps (quoi qu'on puisse aussi les afficher) mais avec des .htm, .html, et .php pour rester simle car il y en a d'autres mais elles ne nous intéressent pas dans le cadre de cette étude.

Notons que nous pourrions faire des pages avec notre Word et les formater en .html mais le résultat serait tellement catastrophique que ce n'ets même pas la peine d'essayer.

Plutôt que word ou assimilé, nous utiliseront directement un logiciel de fabrication de pages .html  et les assemblerons avec un système de lien pour fabriquer notre site.

Mais ça sera vite le bordel pour ceux qui débutent et il vaut mieux utiliser un logiciel qui va lui-même fabriquer le site avec toutes ses options, et il ne restera plus que donner un titre à une page, taper du texte comme nous le faisons d'habitude, rajouter des images, photos, vidéos (etc...) et d'un petit clic la mettre en ligne.

Parce qu'en plus, on travaille directement sur Internet et vos pages apparaissent en temps réel (ou au jour et l'heure que vous avez décidé) et vous pourrez modifier/supprimer ces pages à loisir en fonction de votre sens artistique ou de ce que vous aurez à dire.

C’est exactement le principe des plateformes de blog en ligne comme wordpress le bien aimé à la différence que là c’est vous le propriétaire et que vous publiez autant de blogs que vous voulez sans publicité, déménagez quand ça vous arrange sans perdre vos données et en plus cela ne vous coûte pas un rond sauf le prix de l'hébergement si vous le payez.

Elle n’est pas belle la vie ?

L'outil que j'utilise est un logiciel "Open-source" gratuit par opposition aux logiciels "propriétaires" (comme les plateformes en général) ce qui veut dire que le code avec lequel ils sont édité est libre et non bridé comme les softs commerciaux.

Cela a son importance parce que que si vous fabriquez votre site avec un soft "propriétaire" et que vous vouliez plus tard y rajouter des options comme une Newsletter par exemple où un calendrier, il va vous falloir payer le prix fort alors que que les projets Open-source sont supportés en général par des communautés qui se retrouvent sur des forums et où vous pouvez des questions et demander à être aidé si je ne suis plus là pour le faire.

Cela va être très utile quand vous voudrez faire évoluer votre site.

Rajouter un forum, installer un espace membre, mettre des mots de passe, améliorer ma charte graphique (le look du site), une communauté active est de l'or pour un débutant et ce n’est certes pas pour rien si j'utilise un logiciel de prédilection pour mettre en ligne pratiquement 90 de mes sites.

Jack Paloque-Berges

A suivre...

 

Publication d'un site Internet Par Jack le 12 septembre 2017 Ce topic concerne tout sur la publication de sites publics, privés, invisibles ou non.Nous allons nous intéresser à la publication d'un blog ou d'un site internet mais d'abord, quelle est la différence être ces deux trucs là ?En fait, c’est la même chose mais si le blog est plus spécialisé pour des publications au jour le jour et donne le possibilité aux visiteurs de s'inscrire pour recevoir une notification les prévenant de la publication d'un nouvel article, un site internet est doté de plus de fonctionnalités et permet de faire bien plus de choses.L'idéal étant de trouver un outil qui fasse les deux. ;)Avant de rentrer dans les détails comprenons tout de suite une chose. (Ceux qui savent héberger un site internet peuvent sauter cette étape.)Pour être visible 24/24 h sur internet, votre site devra physiquement se trouver sur un serveur (un gros ordinateur) lui-même connecté à l'Internet en permanence.Les sociétés qui vous proposent ce service sont appelées "hébergeurs" car ils fournissent à votre site un hébergement un peu comme vous louez votre appartement pour vous loger si vous n'êtes pas propriétaires.Il y en a (des hébergements) des payants et des gratuits.Quoi ! Il y a des hôtels gratuits ?Mais oui. smileLes "gratuits" tenteront de se faire payer un jour d'une manière ou d'une autre et en attendant que vous mettiez la main à la poche inondent en général vos pages de publicités qui leur rapportent du blé et, même si on en trouve parfois des "sans pub", il y a des tas de raisons de se méfier des services gratuits qui ne vous veulent pas toujours que du bien.Tout d'abord, parce qu'ils sont gratuits, ils n'ont aucun engagement contractuel avec vous et peuvent du jour au lendemain supprimer votre site.C'est le cas quand ils font faillite ou ont besoin de place sur leur serveurs pour accueillir de nouveaux futurs clients puisque vous persistez à ne pas banquer leurs offres payantes. Lol !De temps en temps, free.fr qui offre de l'hébergement gratuit " dégraisse" ses serveurs et des milliers de webmasters en herbe sont chocolat et très en colère les plus avisés hébergeant les sites auxquels ils tiennent chez un autre hébergeur.Mais il n'y a pas que ça.Qui dit gratuit dit "beaucoup de monde" et les services sont limités techniquement (on dit serveurs bridés) parce que tout ça bouffe beaucoup de ressource.Par exemple, quand nous avons débuté cet espace, nous l'avons installé sur un "gratuit" que je connais bien pour y avoir hébergé un petit site pendant de longs mois, mais un système comme celui que nous utilisons ici est bien plus "lourd" c'est à dire techniquement très avancé et bien plus gourmand en ressources.Le serveur a très vite montré ses limites et nous avons déménagé en urgence nos fichiers sur un serveur maouse costaud de sorte que nous n'avons plus de problèmes.Vous allez me dire : Mais il va me falloir payer !Pas nécessairement. Cela dépends ce ce avec quoi est fabriqué votre site et si vous y tenez ou pas.En effet, je connais des hébergeurs gratuits qui font très bien l'affaire et ne vont pas disparaître du jour au lendemain mais nous verrons cela plus tard quand votre blog sera prêt à être mis en ligne.Les plateformes d'hébergementGratuites ou payantes, il existe des tas de plateformes qui vous proposent de fabriquer votre site en trois clics (enfin, c'est ce qu'ils disent) et, si certaines sont vraiment très bien, elles ont aussi leurs limites et nous verrons comment bien choisir dans un prochain chapitre.Alors, le payant et qu'est-ce que j'y gagne ?Vous y gagnez la sécurité, le confort et la tranquillité.Pour un "petit" site ou un simple blog qui n'évoluera pas à part le nombre de ses articles, ça passe à peu prés partout mais si vous voulez ajouter trop d'images, beaucoup de vidéos, un forum ou d'autres programmes un peu lourdingues, il vous faudra comme nous vite déménager et rien ne vous garantie qu votre système qui fonctionne parfaitement chez un hébergeur voudra travailler chez un autre.Par contre, si contre trois sous (ce n’est pas tellement cher) vous louez un espace chez un hébergeur qui tient la route vous serez tranquille et n'oubliez jamais que c'est un faiseur de site qui vous parle. J'ai fais mes choix. winkNous reviendrons là dessus dans un autre paragraphe et nous allons maintenant passer à la rubrique...Comment faire mon site ?Vous ne savez pas coder mais ce n'est pas grave.Comme les plateformes vous proposent des sites (ou blogs) tout faits dont vous n'aurez plus qu'à remplir les pages avec des textes et photos, il existe des logiciels qu'on appelle des CMS (Content Management Système ou gestionnaires de contenu) qu'il suffit de télécharger sur l'hébergement que vous avez choisi pour avoir votre site.A vous avec quelques clics de fabriquer vos pages, publier des photos, des documents et tout ce que vous voulez pour autant que vous ayez choisi le bon système mais je suis là pour vous y aider et vous conseiller avec une grande joie. Lol !Pour ceux qui ne savent pas, c'est très facile et je dis en général aux débutants...- Tu sans envoyer un mail avec une pièce jointe (photo) ?- Tu sais manager un CMS !Nous allons voir ça dans quelques minutes et je répondrais ici à la question de Xavier qui demandait comment rendre privé tout ou partie de notre site.Cela dépends bien sûr de l'outil plateforme ou CMS que nous utilisons et la difficulté n'est pas d'interdire ou non la consultation des pages mais d'empêcher les moteurs de recherche (Google et ses frères) de les référencer car plus on veut être discret, moins on fait de publicité.Whaaarrrffff !Plus prosaïquement, on met des mots de passe à l'entrée des pages que nous voulons cacher et des instructions dans le code des systèmes utilisés pour interdire les moteurs de recherche. C’est très simple. smileCe qu'il faut savoir, par contre, c’est que rien n'empêchera un des heureux dépositaire d'un mot de passe de le refiler à la presse ou au Procureur qui viendront se gaver de nos petits secrets, mais il y aurait là un délit d’intrusion et question diffamation, traiter le Pape de rascasse ne peut juridiquement pas nous être reproché sur un espace privé.L'astuce consiste à ne pas donner des mots de passe à n'importe qui et, en cas de suspicion, le changer en vitesse et chacun chez soi.Savoir qu'avec certains systèmes, on peut comme sur ces forums "dévoiler" certaines informations à quelqu’un et pas à d'autres et on va voir en quoi c'est utile.Quand on fabrique un site et qu'on n'y connaît rien, on ne sait pas que nous devrions prévoir l'évolution possible et choisir un outil qui prend compte de ces futures évolutions.Exemple :Je publie un site à destination des curieux, des journalistes et de mes futurs soutiens qui est une vitrine de mon affaire où je donnerai des informations "politiquement correctes" d'autres étant réservés à ceux qui m'aident, mes avocats et Lady Tartempion que j'aime.Plutôt que de faire un bête site qui affiche que des pages lambda, j'utilise un système avec partie privée (à plusieurs niveaux si il le faut) et je donne, comme sur ces forums, des identifiants aux copains.La bonne nouvelle est que de ces systèmes (gratuits) existent et qu'ils sont très faciles à mettre en place pour autant qu'on ait un pot dans mon genre qui peut m'aider à démarrer.Je peux mettre en place au besoin un outil qui permet à ceux d'entre nous qui le désirent de créer leur pages sans trop se casser la tête.Bon, j'essaye d'être clair et simple mais je suis persuadé que certains de mes lecteurs déconnectent car tout ceci est très nouveau pour eux.Il ne faut pas vous inquiéter parce que tout va s'éclairer et il y a des choses que je dis qui serviront à certains et pas à d'autre.Moralité: Ne surtout pas s'affoler. smileEn fait, cela dépends de ce que vous voulez faire et l'édition d'un simple blog ne présentera pas la même difficulté qu'un site avec espace membres (pour "privatiser" des pages) voire comme ici la gestion d'une communauté.Mais tout est possible et la seule qualité que vous devez avoir pour publier un site est la motivation et un peu de temps car même si je vous rassure, cela ne se fera pas tout seul.Le plus long ne sera pas de mettre le site en ligne (à moi il ne me faut pas plus de 10 minutes et je peux le faire pour vous) mais de l'alimenter (mettre des photos et articles) et de le faire connaître.Même si Google vous a référencé, il faudra très souvent y mettre des articles car un site "statique" (c'est à dire qui n'évolue pas) ne sera jamais bien indexé. Un blog est un personnage vivant.Puisque on parle de Google, il faut savoir que pour que vos pages soient lues, il faut que les gens viennent, il faut qu'ils les trouvent.Même si l'on peut s'en passer en utilisant une plateforme qui offre des blogs à personnaliser ce qu'il faut l'avouer est bien pratique, il faut penser que si un jour où l'autre votre site doit déménager (faillite de l'hébergeur, non payement de la facture, fermeture administrative, fausse manœuvre du serveur qui n'a pas réalisé de sauvegardes, etc...), vous êtes chocolat et vous perdez tout y compris votre travail et espérances pendant de longs mois.En outre, ceux qui vous suivent (soutiens, amis, avocats, procureurs, juges, greffiers, etc..) ne vous trouvent plus et vous vous trouvez le bec dans l'eau avec vos yeux pour pleurer encore.D'où (entre-autres) l'importance d'acheter un nom de domaine.Pourquoi un nom de domaine ?Je vais vous donner une information que je vais développer plus tard dans mon pensum.Tout d'abord, pour avoir une identité, pour faire sérieux et cela favorise le référencement car votre site est bien mieux indexé par les moteurs de recherche. Mais ce n'est pas tout.Si votre site déménage pour une quelconque raison, vous allez perdre l'identification des pages (ce qu'il y a écrit dans la barre d'adresse du navigateur quand vous consultez une page) et leur emplacement du nouvel endroit ne correspondra plus du tout avec les anciennes URL (adresse des pages) et vous êtes foutu.Par exemple, votre page hébergée chez machinchose.fr se nomme ainsi.http://monsite.machinchose.fr/mapage (machinchose.fr étant le nom de domaine de la société qui vous héberge vos pages).Si vous déménagez, vous perdez cette URL mais si vous avez votre propre nom de domaine monsite.fr par exemple, vos pages resteront toujours à l'URL http://monsite.fr/mapageIl suffira de déplacer les fichiers qui composent le site d'un serveur à l'autre et faire pointer le nom de domaine sur le nouvel hébbergement pour l'opération soit transparente et que vous visiteurs n'y voient que du feu.Voilà !Ce que je vous ai dis jusqu'à maintenant n'était qu'une sorte de préambule et je sais que vous trépignez pour apprendre enfin à commencer à faire votre site mais, pour ne pas nous perdre, nous allons récapituler afin de mieux comprendre.Récapitulation de la première partiePourquoi je voudrais faire un site ?Ais-je besoin d'une simple vitrine pas compliquée à mettre en place et à gérer ou un truc plus important avec espace membres (pages privées) ?Ce site est-il très important pour moi ou cela ne serait-il pas un drame si la plateforme qui l'héberge gratuitement venait un jour à disparaître ?Au contraire, est-ce que je veux un site pérenne c'est à dire la certitude qu'il ne disparaîtra pas un jour sans mon aval ?Quel temps suis-je prêt à consacrer à mon site et est-ce que je sais faire des copier/coller ?Ais-je compris qu'un site internet n’est pas statique mais une vitrine vivante voire un outil de communication particulièrement efficace ?Ce sont les réponses à ces simples questions qui m'aideront dans mes choix afin que je ne perde pas de temps à fabriquer un site merdique que personne ne verra tant il est moche et mal organisé.Chers amis, la partie 1 de cet exercice, bien que un peut technique mais il fallait vous apprendre cela, vous donne une idée globale de ce qu'est un site internet (ou blog) vue de l’intérieur et ce sont les questions que vous me poserez qui m'aideront à être plus précis dans la partie 2.Pour info, j'ai aidé des dizaines de gens à mettre un espace internet en ligne c’est à dire que, un peu comme ces forums, nous sommes partie de rien (zéro) et nous avons créé quelque chose que des centaines de personnes visitent et utilisent ou pas.Voulez-vous que je vous aide à faire la même chose ?Tutoriel deuxième partieNous avons vu dans le premier chapitre que l'édition d'un site internet dépends plus de la motivation à s'y mettre que des connaissances techniques inexistantes et le budget que nous voulons y consacrer.Question pognon, cela va de zéro centimes à quelques dizaines d'euros pour un hébergement payant qu'il va falloir évidemment bien choisir mais nous allons aussi revenir là-dessus.Ce qui va vous coûter le plus cher est le temps que vous allez passer dessus mais il y en a un qui a dit que quand on aime on ne compte pas. Lol !Le must est bien évidemment d'avoir un copain qui puisse vous accompagner dans votre démarche et, un petit truc, demandez à vos ados de vous rendre ce petit service. Ils adorent ça et surtout ils savent faire. winkPour avoir une idée des prix, cela va de la gratuité totale si vous utilisez une plateforme de blogs ou un "hébergement gratuit" avec ou sans pub mais il faudra bien vous renseigner avant à cause comme nous l'avons dit des restrictions techniques ou commerciales.Nous allons en parler quand nous détaillerons "l'option Plateformes" qui, si elle peut suffire à certains ne conviendront pas pour un site plus "musclé" dont vous voulez assurer la pérennité.Un site plus "musclé" est un site que nous faisons exactement comme nous le voulons avec le logiciel de notre choix ce qui n’est pas des plateformes qui utilisent un logiciel dit "Propriétaire" qui ne fonctionnera que chez eux.C'est très important car si vous voulez changer d’hébergeur, vous ne pourrez pas récupérer le site dans son intégralité (ils ne sont pas fou) si ce n’est que quelques données grâce au Copie/coller mais bonjour la galère surtout si vous avez un nombre assez conséquent de pages.En plus, vous perdez le bénéfice de votre référencement et il faut recommencer ailleurs. Pas glop ! :-(C’est pour cela qu'il vaut mieux faire votre site avec un logiciel qui fabriquera pour vous des pages qui fonctionneront sur tous les hébergements et que vous pourrez déplacer d'un serveur à l'autre si vous n'êtes pas satisfait de celui où vous êtes en ce moment.Alors là, l'opération devient très simple car plutôt que se casser la tête, il suffit d'utiliser un logiciel dédié pour passer les fichiers qui composent le site d'un serveur à l'autre.C’est comme si vous aviez un album photo dans une boite. Vous le prenez et le mettrez dans une autre boite. Pas plus compliqué que cela. smileBien sûr, vous ne pourrez pas faire ça avec les plateformes mais un propre hébergement vous permet de faire ce que vous voulez pour autant que vous ayez de la place disponible.Mais au fait, c''est quoi un "hébergement" ?C’est un espace sur un ordinateur chez un prestataire (OVH, O2switch, Hostinger, Nuxit etc...).Il y en a des milliers, qui louent ces espaces comme un hôtel est divisé en plusieurs chambres. Vous pouvez en avoir une avec plus ou moins de services selon ce que vous acceptez de payer mais surtout de vos besoins..Les prix vont de la gratuité à 2 Euros par mois, 20 euros, 60 Euros et bien plus si vous avez un mastodonte à héberger mais il est évident que ce n'est pas la peine de dépenser plus si vous pouvez faire avec moins.En principe, les hébergements sont loués avec un nom de domaine (www.quelquechose.fr en est un) et vous pouvez voir si vous regardez maintenant la barre d'adresse de votre navigateur http://cara.reseauk.info qui veut dire que le propriétaire du nom de domaine reseauk.info a concédé un espace au Comitécedif pour y héberger son forum.Notons que si le Comité CEDIF achetait le nom de domaine cara.fr, il pourrait "l'accrocher" à son espace et si vous le tapiez vous atterririez directement ici.Et c'est là que cela devient intéressant.Supposons que Cara trouve un meilleur hôtel (lire : hébergement), et qu'il veuille déménager ses forums sur un autre serveur. L'URL cara.fr ne changerait pas où que soit situé le nouveau serveur dans le monde (même en Amérique) et il ne perdrait pas son référencement acquis par toutes ses années d'existences.Vous avez compris ?Du coup, nous comprenons l'importance de ce nom de domaine et il faut aussi savoir que, quand vous louez un hébergement à l'année (en principe c'est comme cela que ça marche), le nom de domaine vous est offert dans le prix mais ce n’est pas pour rien.Il faut savoir que le marché de l'hébergement fonctionnant très bien, les sociétés prestataires peu scrupuleuses ont leur petits trucs pour rendre le client captif (comme les plateformes de blogs par exemple) et mine de rien, font en sorte de vous mettre les bâtons dans les roues quand vous voulez les quitter.Elles vont vous vendre des services supplémentaires comme le "transfert du nom de domaine" si vous allez vous faire héberger ailleurs et feront en sorte de ne pas vous faciliter la tâche en retardant l'opération alors que ce nom de domaine (on dit aussi NDD) vous appartient et que vous "l'accrochez" là où vous le voulez.Je ne dis pas que toutes ces sociétés font de même mais, à titre de précaution, quand je fais un site auquel je tiens, j’achète ailleurs (chez un prestataire spécialisé nommé "Registar") un autre NDD que j'accroche aussi à mon espace d'hébergement.Et quand je quitte un hébergeur pour aller installer mon site ailleurs, je fais pointer (c'est comme cela qu'on dit) mon NDD sur le nouvel hébergement et basta ! Mes visiteurs ne s'en rendent même pas compte. Lol !Alors, cela m'a coûté 16 Euros (annuel) de plus mais je suis absolument tranquille et serein car je peux faire pointer ce NDD n'importe où et même sur un hébergement gratuit que je quitterai pour un autre s'il ne me donne pas satisfaction.Mais où ça s’achète un nom de domaine ?Vous avez le choix et, comme les bureaux de tabac vendent des timbres, beaucoup de sites spécialisés vendent des NDD à tous les prix mais là aussi, il faut savoir être méfiant car beaucoup de ces boutiques (qui au passage s'achètent les NDD les une aux autres) ne sont pas sérieuses et il faut aller là où nous sommes certains d'avoir un service impeccable.Les mêmes NDD peuvent se vendre 2 Euros (annuel), 8 euros, 12 euros ou 18 selon les promotions ou la politique commerciale du marché et il y a là aussi des pièges.Un NDD que vous payerez 3 Euros annuel en promotion l'année suivante peut en valoir 20 (ou 40) et ces gens savent très bien que vous allez casquer l'année prochaine le prix fort pour ne pas perdre votre référencement. Ils sont tellement malins ces gens là ! winkPersonnellement, j'ai fais le choix de les payer un peu plus cher (quoi que...) mais d'être absolument tranquille en faisant mon marché chez gandi.net qui est une espèce d'association proposant un service parfait.En plus, ils offrent pour le prix tout un tas de services qui va du simple blog, au site perso d'une page, des boites mail (5) et vous pouvez voir ça en direct en visitant cette page.https://www.gandi.net/domaine Par contre, n'utilisant que l'achat du Nom de domaine, je ne sais pas ce que valent les autres services mais cela ne vous coûte pas grand chose d'essayer et cela peu-être une excellente occasion de faire vos premières armes dans le webmastering quitte à accrocher votre NDD ailleurs (sur un autre hébergement) si leur outils ne vous satisfont pas.Pour les supers débutants, attention c'est un peu technique et mieux vaut vous faire aider au début par un mec comme moi ou un plus joli si vous avez ça dans votre entourage.Tout cela nous aura appris ce qu'est un nom de domaine, où ça s'achète, où ça s'accroche (n'importe où en fait) et surtout comment ne pas se faire arnaquer.Nous allons maintenant passer aux logiciels utiles pour fabriquer votre site.Nous avons vu avec bonheur ce qu'est un site internet, où ça s'héberge et à combien, comment lui donner un nom de domaine (NDD) et à peu prés comment ça se passe pour le mettre en ligne.Laissant de coté pour le moment les plateformes de blogs automatiques et leurs problèmes, nous travaillerons maintenant l'aspect site que l'on héberge sur un serveur gratuit ou payant et qui peut se déplacer à volonté quand pour une raison ou pour une autre il nous faut changer d'hébergeur.Pour l'exemple, je raconterais l'histoire d'un de mes blogs qui ne plaisait pas trop au Procureur de la République et aux édiles de ma ville qui y étaient interpellées avec justesse même (et surtout) si il y a des vérités qu'il vaut mieux éviter de dire si l'on ne veut pas d'ennuis. Lol !Il a donc fallu déplacer le site sur un serveur en Amérique où personne ne pourrait le faire fermer mais cela aurait pu être pour une autre raison comme la mauvaise qualité technique du serveur de l'hébergeur, faillite de ce dernier ou que j'aurais trouvé une meilleure offre commerciale.Étant propriétaire de mon nom de domaine, il m'a été très facile de le rediriger vers le nouvel espace et j'ai gardé les URL de mes pages (leur adresse) de sorte que mes visiteurs ont continué à me visiter et que mon référencement n'a pas souffert du tout de cette opération.Tout cela a été très facile parce que j'ai bien choisi le logiciel avec lequel je fabrique es sites et que le système que j'utilise, bien que très performant, est spécialement conçus pour prévoir une éventuelle migration du site. C’est comme cela qu'on dit. :)C’est là qu'intervient le choix du logiciel qu'on utilise car il y en a des milliers du plus simple au plus compliqué.Tout d'abord, comprenons comment est fait un site. Ceux qui le savent peuvent aller tout de suite un peu plus loin.Un site, c’est comme Word ou n'importe quel logiciel de traitement de textes que vous utilisez pour râler auprès de votre percepteur ou écrire à votre fiancé.On tape un texte, on enregistre et on obtient un fichier que nous appellerons par exemple mapage.wps ou autre chose selon le logiciel que vous utilisez.Ce fichier, nous le retrouvons dans le répertoire de votre ordinateur où vous l'avez enregistré et vous remarquez au passage que votre ordinateur est un ensemble de répertoires contenant des fichiers, des sous/répertoires qui contiennent aussi des fichier et ainsi de suite. On nomme cela une "architecture".Seulement voilà.Les serveurs qui affichent les pages sur internet n'utilisent que certains formats et ne travaillent pas avec des extensions comme .wps (quoi qu'on puisse aussi les afficher) mais avec des .htm, .html, et .php pour rester simle car il y en a d'autres mais elles ne nous intéressent pas dans le cadre de cette étude.Notons que nous pourrions faire des pages avec notre Word et les formater en .html mais le résultat serait tellement catastrophique que ce n'ets même pas la peine d'essayer.Plutôt que word ou assimilé, nous utiliseront directement un logiciel de fabrication de pages .html et les assemblerons avec un système de lien pour fabriquer notre site.Mais ça sera vite le bordel pour ceux qui débutent et il vaut mieux utiliser un logiciel qui va lui-même fabriquer le site avec toutes ses options, et il ne restera plus que donner un titre à une page, taper du texte comme nous le faisons d'habitude, rajouter des images, photos, vidéos (etc...) et d'un petit clic la mettre en ligne.Parce qu'en plus, on travaille directement sur Internet et vos pages apparaissent en temps réel (ou au jour et l'heure que vous avez décidé) et vous pourrez modifier/supprimer ces pages à loisir en fonction de votre sens artistique ou de ce que vous aurez à dire.C’est exactement le principe des plateformes de blog en ligne comme wordpress le bien aimé à la différence que là c’est vous le propriétaire et que vous publiez autant de blogs que vous voulez sans publicité, déménagez quand ça vous arrange sans perdre vos données et en plus cela ne vous coûte pas un rond sauf le prix de l'hébergement si vous le payez.Elle n’est pas belle la vie ?L'outil que j'utilise est un logiciel "Open-source" gratuit par opposition aux logiciels "propriétaires" (comme les plateformes en général) ce qui veut dire que le code avec lequel ils sont édité est libre et non bridé comme les softs commerciaux.Cela a son importance parce que que si vous fabriquez votre site avec un soft "propriétaire" et que vous vouliez plus tard y rajouter des options comme une Newsletter par exemple où un calendrier, il va vous falloir payer le prix fort alors que que les projets Open-source sont supportés en général par des communautés qui se retrouvent sur des forums et où vous pouvez des questions et demander à être aidé si je ne suis plus là pour le faire.Cela va être très utile quand vous voudrez faire évoluer votre site.Rajouter un forum, installer un espace membre, mettre des mots de passe, améliorer ma charte graphique (le look du site), une communauté active est de l'or pour un débutant et ce n’est certes pas pour rien si j'utilise un logiciel de prédilection pour mettre en ligne pratiquement 90 de mes sites.Jack Paloque-BergesA suivre...

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous. :)

Les commentaires sont fermés.
Vous avez une possibilité de contact dans le menu du haut..